Historique


Au cœur de la Provence verte, entre les Gorges du Verdon et la mer Méditerranée, le lieu a toujours été apprécié par les habitants de la région.
Grâce à la présence des sept sources naturelles irriguant le Domaine, son exposition plein sud et sa ventilation douce et régulière ont fait de ce site un endroit naturellement propice à la culture et à la vie des hommes.

A l'époque romaine, les premiers pieds de vignes y furent plantés. Au Moyen-Age, des moines y construisirent une ferme. Quand les grandes épidémies ravagèrent la Provence, les bâtiments de la propriété servirent de refuge aux habitants de la région. Puis les siècles passèrent paisiblement...

Au XIXème siècle lors de la Révolution Industrielle, le chemin de fer traversait le Domaine et une gare fût construite pour que les machines à vapeur puissent refaire le plein d'eau...puis le phylloxéra frappa aussi la région.

Ce n'est réellement qu'en 1840 que M. Prégent, propriétaire de l'époque, implantera le domaine sous sa forme actuelle, donnant aussi son nom au domaine : La Prégentière

Pendant la seconde guerre mondiale, la Prégentière fut un lieu d'évènements importants. Un monument à la mémoire de la résistance fut érigé à l'entrée de la propriété. Entre les années 50 et le nouveau millénaire, le Château la Prégentière continua sa production locale.

En 2001, Mr JEAN CLAUDE CAILLOU, entrepreneur normand, passionné par le vin et par la région, collectionneur de voitures anciennes, acheta cette magnifique propriété de 120 hectares. Sous son impulsion et son ambition de faire du Château la Prégentière le référent de l'appellation, il réorganisera le domaine, les chais, modernise les outils de productions, et réalise chaque année de lourds investissements.
Notre objectif aujourd'hui est de répondre aux dernières techniques de vinification, aux exigences de traçabilité et aux normes les plus strictes, et bien évidemment tout cela, dans le respect de la vigne et de la terre.

Depuis 2001, la refonte du vignoble a permis d'exploiter 60 hectares des meilleurs cépages régionaux, qui produisent, aujourd'hui, l'un des vins les plus appréciés de l'appellation Coteaux Varois en Provence.